Boun Pimay Lao (Fête du nouvel an Lao) 2018

Boun Pimay Lao (fête du nouvel an Lao) 2018

Nous vous invitons à venir célébrer la fête du “Nouvel An Lao” :

Le dimanche 15 avril 2018 à la Pagode Velouvanaram,
5 allée Madame de Montespan, 77600 BUSSY-SAINT-GEORGES.

PROGRAMME:

  • Samedi 14 avril : Préparatifs et installation des objets de cultes
  • Dimanche 15 avril :
    • 09h30 : Cérémonie religieuse (prières, quête des Bonzes)
    • 11h00 : Offrande du déjeuner des Bonzes
      À cette occasion, nous procéderons à la vente de plats sous la forme d’une mini-kermesse
    • 13h00 : Aspersion des statues de Bouddha, constitution des monticules de sable pour les rites du renouveau et de la fécondité.
    • 15h00 : Fin de la cérémonie.

Le commencement de l’année se commémore entre le sixième jour de la lune croissante du cinquième mois et le cinquième  jour de la lune croissante du sixième mois, selon les données astronomiques.

Les festivités comportent trois ou quatre jours principaux :

  • le Sang Khan Luang, « la vieille année s’en va », le dernier de l’année qui s’achève. L’année qui expire s’en va avec toute ambiguïté. C’est donc un jour d’expulsion et de purification. Dans toutes les maisons et les pagodes, les rites consistent à faire le nettoyage général pour chasser les mauvais génies et maladies. On libère les oiseaux, les poissons.Cet acte est encore regardé pour signe de repentance et de rémission des fautes commises, une réparation des fautes contre les êtres vivants, un exercice de miséricorde.
  • Le Mu Nao, jour intercalaire, ou deux jours pour certaines années. Jour intercalaire qui marque la séparation entre deux espaces de temps, comme intervalle de relâche, d’arrêt, de repos, où tout travail est sévèrement interdit.
  • Le Sang Khan Khun, « l’an nouveau s’en vient », le premier de l’année qui s’ouvre. La montée de l’an nouveau est la plus importante de ces festivités. Il se distingue par les souhaits réciproques échangés et les rites de renouveau et de fécondité. Les familles reforment leur unité plus étroite et plus élargie, grâce au Soukhouane familial, au Somma envers les anciens. Les aspersions de tout genre signifient renouvellement, pureté et fécondité.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.